Britannicus en solo

C’est l’histoire d’une mère possessive, d’un amant jaloux, d’innocents abusés, de vertu impuissante et de vice triomphant.
C’est l’histoire d’une quête de pouvoir.
C’est l’histoire de l’empereur Néron en lutte contre sa mère, son frère, ses faiblesses et ses certitudes.

 «  Mais j’espère qu’enfin le Ciel las de tes crimes
    Ajoutera ta perte à tant d’autres victimes,
    Qu’après t’être couvert de leur sang et du mien,
    Tu te verras forcé de répandre le tien,
    Et ton nom paraîtra dans la race future
    Aux plus cruels tyrans une cruelle injure. »

BRITANNICUS
J’ai voulu, dans ma mise en scène de Britannicus, ancrer les personnages dans une dimension plus réaliste : contrairement à Andromaque, il s’agit d’une pièce historique.  J’utilise donc un drap blanc qui peut former, de manière  assez crédible, une cape, une jupe, un voile ou une toge. Je me permets, là encore, de rappeler le nom des différents personnages et leur rapport au drap blanc au début de chaque acte, toujours dans un souci de clarté.

(Durée: 1h20)

 britannicus5 britannicus4 britannicus3

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *